B.Dandelion

B.Dandelion

Lectures 2016 - Deuxième bilan

Ce semestre, en matière de lectures, c'était éclectisme et compagnie.  Dans le tas  : des livres pas inoubliables, d'autres  pas inoubliables jusqu'au moment où ils sont devenus inoubliables, d'autres qui n'étaient pas super gentils mais c'est la vie et c'est mieux comme ça, et une ou deux relectures, parce qu'il en faut. 

 

 

Les lames du cardinal, tome 1 - Pierre Pevel

Les aventures d'Alice au pays des merveilles -  Lewis Caroll (traduit par Henri Parisot et illustré par Benjamin Lacombe)

Si c'est un homme - Primo Levi (par ici : http://b-dandelion.blog4ever.com/si-c-est-un-homme-primo-levi )

L'animal est une personne - Franz-Olivier Giesbert

Harry Potter and the philosopher's stone - JK Rowling (quoi, quoi, quoi, un problème ?)

Bohemian gospel - Dana Chamblee Carpenter

La tour de verre - Robert Silverberg (traduit par Simone Hilling)

Les routes de l'imaginaire - Hella S. Haasse (traduit par Annie Kroon)

Harry Potter and the chamber of secrets - JK Rowling

 

Après ça je me suis fendue d'un gâteau banane-chocolat et d'une pinte de sirop à la pomme (je vire alcoolique, c'est terrible) pour oublier qu'une victime  est tombée au champ d'honneur : The drawing of the three   de Stephen King, deuxième tome de la saga The dark tower . C'est rare que ça se termine par un abandon. Mais cette série n'est pas pour moi. 

 

 

Lectures  deuxième bilan.JPG

 

 

Mais concentrons-nous sur le positif et piochons intelligemment (ou pas) dans  la liste  :

 

 

 

Les routes de l'imaginaire - Hella S. Haasse

 

Traduit du néerlandais.  Oui, le nom de cette auteure apparaît souvent. Non, ce n'est pas une illusion. Après avoir lu son long roman sur Charles d'Orléans (par là : http://b-dandelion.blog4ever.com/lectures-2016-premier-bilan), je ne voulais pas m'arrêter  en si bon chemin.  

Maya et Klaas sont en route pour une maison de vacances, où ce dernier est chargé d'écrire une enquête policière pour son journal. Mais, en secret, il se passionne pour un poète dont il veut faire connaître le travail. Maya était journaliste aussi, mais a quitté son poste pour élever leurs enfants. Quand ils ont un accident de voiture, Maya et les enfants sont pris à bord  d'un poids lourd conduit par  Joop, qui a des tas d'histoires bizarres et inquiétantes à raconter (qui m'ont évoqué les nouvelles  tordues de Roald Dahl dans  le recueil Kiss Kiss) . 

 

Au final, ce roman  m'a laissée perplexe. Pas tant dans le choix des thèmes : récit de voyage ? Collection d'histoires surnaturelles ?  Enigme policière ? Quête artistique ?  Romance  usée par le quotidien ? Un peu tout ça mis dans un shaker avec une tranche de citron, et je ne me suis pas demandé "mais pourquoi elle nous raconte ça ?" . Quelque chose chez Hella Haasse fait qu'elle pourrait me raconter n'importe quoi, je lirai.  La description de l'autoroute de nuit par exemple est très belle,  et Joop est un sacré personnage. Tout comme, oh, le concierge de la maison de vacances, cet homme charmant ayant l'habitude de tourner dans le jardin avec son fusil. Et je n'ai pas aimé Klaas, que j'ai trouvé méprisant et déconnecté de la réalité, mais ça ne l'empêche pas d'être cohérent.  Comme je le prévoyais, parce que Hella Haasse me surprend toujours, la fin m'a aussi agréablement surprise.  

 

Alors... pourquoi perplexe ? Parce que certaines choses m'ont déplu, notamment dans la relation entre Klaas et Maya. Et dans cette optique la fin m'a tout de même déçue. Oui, d'accord, c'est compliqué.

 

 

 

Bohemian Gospel - Dana Chamblee Carpenter

 

 Lu en anglais.  XIIIe siècle en Bohême, la région est gouvernée par les rois Venceslas Ier  et Ottakar II, son fils.  Ce nom m'a fait tiquer, pas vous ?  En français, son petit nom c'est Ottokar. MAIS OUI.  Le sceptre d'Ottokar, une  aventure de Tintin  où...

 

Bon, bon, d'accord. Mouse, l'héroïne, est une orpheline de quinze ans qui a passé toute son enfance dans l'abbaye de Teplà. Lorsque le jeune roi  y fait halte, mortellement blessé, elle lui sauve la vie grâce à ses dons de guérisseuse et découvre  qu'un complot le menace. En route pour Prague, Ottakar emmène la jeune fille avec lui pour qu'elle veille sur sa guérison.  

 

Bon, certains éléments m'ont ennuyée. Je ne suis pas réfractaire à la romance, mais là...  trop attendue ? Trop présente, aussi ? Bref, l'histoire d'amour de Ottakar et  Mouse  ne m'a pas emballée.  Alors que les personnages secondaires sont très vivaces ( entre autres, le père Lucas pour qui Mouse a une grande affection, ou le roi Venceslas, glaçant dans  sa folie),  les deux jeunes gens mont paru pâlots  dans leur romance impossible. 

 

A côté de ça, Bohemian Gospel est une jolie découverte horrifique.  Mouse, en effet,  a des dons, qu'elle évite d'utiliser pour ne pas attirer les démons qui la hantent. A l'abbaye, elle est à part. On la traite de sorcière. Dans sa nouvelle vie auprès du roi, Mouse dissimule autant qu'elle le peut ses pouvoirs.  Mort, rites sanglants, forces maléfiques... bref, l'horreur est un ingrédient principal, et, tour de force,  j'ai eu l'impression que sa présence était toute naturelle. 

 

Si je devais faire un dernier reproche, ce serait par rapport au temps.  Plusieurs mois voire  des années peuvent séparer les événements, et  j'ai eu le sentiment que ça  desservait le rythme de l'ensemble... tout ne m'a pas plu, donc. Mais ensuite, mesdames et messieurs-dames, je suis arrivée à la fin, et elle était BIEN. 

 

 

Harry Potter and the chamber of secrets - JK Rowling

 

 Etant l'une des rares personnes à avoir lu ce livre, j'ai cru important de vous faire bénéficier de mon expérience. 

 

En vrai, je me dis souvent qu'il est temps de relire la saga pour la deux-centième fois. Eh bien non seulement j'ai arrêté de plaisanter et je m'y suis mise, mais ce n'est QUE la troisième fois. Alors hein.  Ca n'a pas loupé : troisième lecture, toute nouvelle impression. C'est ce que j'aime avec les bouquins adorés  pendant l'enfance. On peut les relire au long de notre vie, on en retirera quelque chose de nouveau à chaque fois.  La première fois,  c'était une lecture  immersive. Vous savez, quand vous n'êtes même plus conscient que vous lisez. La deuxième fois,  au contraire, j'étais hyper consciente du processus, à l'affût de ce qui m'avait plu à l'époque, et de ce qui ne me plairait plus. Une relecture  briseuse de mythe, forcément on se met à noter les défauts. Tous les livres ont des défauts...

 

La troisième  lecture  a été plus positive.  Ce deuxième volet de la saga est  plein d'humour fin et  savoureux,  mais aussi sensiblement plus noir que son prédécesseur. Ce côté sombre, il y a trois ans, m'avait semblé trop ténu par rapport  à ce qui était raconté (y a du sang partout, des attaques, on entend des voix) mais d'un autre côté la légèreté  permet au contraire  une lecture fluide. Les descriptions  sont bien campées sans prendre trois pages chacune, les personnages sont  caractérisés de manière à laisser un rôle à l'imagination du lecteur. 

 

Bon, des détails de l'intrigue me paraissent...  étranges ?  Illogiques ?  Exemple tout bête... pourquoi il ne vient pas à l'idée des professeurs de Poudlard de fermer à clé (ou à baguette) les salles communes  ou l'entrée principale de l'école la nuit, nom de nom ? 

 

En tant que Serpentard à mi-temps, et attention c'est très sérieux, je me dois aussi de dire que c'est dommage, le manichéisme  avec lequel la maison de Serpentard est décrite. Les élèves y sont globalement tous moches, bêtes, méchants ou les trois à la fois, et détestés par les autres.  Certes, le fondateur  n'avait pas que de bonnes idées, mais voyons, tous les adeptes du serpent ne sont pas soit des psychopathes soit des imbéciles, c'est impossible. 

 

Je reste très fière du vert. En plus le vert, c'est une belle couleur.  Voilà.

 

 

 

 

Sur cette  subtile propagande pro-serpent (JOIN US),  j'ai déjà beaaaaaaaaucoup trop écrit. Merci d'avoir tenu jusque-là, si vous êtes encore là, profitez du beau temps et à bientôt dans ces contrées faites d'encre et de papier !



04/07/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres